Ça n’a pas pu vous échapper, les belles vous ont été révélées et l’engouement à propos de cette nouvelle collection a dépassé nos espérances ! Malgré l’effervescence de ce lancement, je souhaitais prendre quelques instants pour vous raconter la genèse de la Collection Union. Cette introduction est la première de trois volets sur le processus design de la Maison avant le lancement (tant attendu) des précommandes.

La cohérence

Il y a maintenant plusieurs mois, une question, plutôt redoutée, m’a été pausée : « alors, elle sera comment la nouvelle collection ? ». L’exigence de cette nouvelle création m’a beaucoup interpelée : comment offrir encore plus de surprise tout en gardant l’identité propre à Beaubleu ? A qui vont être destinée ces nouvelles montres ? Comment y intégrer les attentes de la communauté ? Je ne vous le cache pas, la tâche était de taille ! Cependant, avant de me jeter sur une feuille pour y gribouiller mes premières intuitions, j’ai sillonné Paris… Quelques antiquaires de Clignancourt, des galeries de mobilier de la rue de Seine, des pièces automobiles des années 60 à nos jours, des appartements cossus du Marais et quelques restaurants du 11ème arrondissement, autant d’endroits qu’il fallait pour créer ce fil conducteur qui suivrait toute la collection. C’est à ce moment que la cohérence doit naître.

J’ai donc imaginé cette montre comme un intérieur. D’une pièce à l’autre, l’aspect reste inchangé grâce à la conjugaison des matières dites chaudes et froides. La chaleur d’une table en bois brute cerclée d’une pièce en laiton, un canapé en velours accompagné d’une table-basse en marbre ou un luminaire en verre sur un guéridon laqué , tous ces contrastes qui jouent avec nos sens pour notre plus grand plaisir.

beaubleu-montre-automatique-aiguilles-rondes-circulaires-collection-union-details-RG-bleu

Comme souvent, nous avons la même vision que nos ambassadeurs. L’envie d’apporter de la couleur est donc devenue une évidence. « Alors un beau bleu ? » (Et non, vous n’êtes pas le premier à nous l’avoir faite). Mais quel bleu ? Quelles autres couleurs ? Pour garder le côté vibrant et chaleureux de l’architecture d’intérieur, j’ai commencé à me fournir en velours et satin pour trouver l’inspiration avec des couleurs « profondes », celles qui nous racontent des choses.

L’inspiration : mise en pratique

Une fois le fil conducteur établi, il devient très compliqué de ne pas poser sur le papier les premières idées tout en emmagasinant de nouvelles matières, images ou illustrations sur la table de travail. On essaye de mettre nos premières inspirations à l’épreuve du temps, savoir si on ne se lasse pas ou si les envies tiennent encore la route, que l’on soit plus ou moins bien luné. Processus long et parfois fastidieux qu’il ne faut surtout pas négliger, sinon la lassitude arrivera à votre poignet – et vous ne le savez que trop bien- il en est absolument hors de question !

Ensuite, j’ai compilé les inspirations finales, puis je les ai mélangé : un velours avec un acier poli ou sablé, un vert avec une peinture de Soulage ou un papier grainé sur une laque noir. Et sans un coup de crayon, les modèles se sont dessinés (presque) d’eux-mêmes.

Ainsi, l’étape d’inspiration touche à sa fin, mais elle va rester sur le mur de notre Studio jusqu’à la phase de production des prototypes, choisis par la communauté.

Cette étape fut (bien sûr) arrosée avec l’équipe autour d’un petit Nikka Coffee Grain et le lendemain, les choses sérieuses ont repris avec le commencement l’étape de création.

Maintenant je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour le deuxième volet de création de la Collection Union. Nous parlerons dessin et composition (phase qui a duré plus de 6 mois).

En vous souhaitant des heures merveilleuses,

Nicolas, designer Beaubleu

On vous l’a déjà dit par le passé avec l’atelier Penso, rencontrer un artisan c’est d’abord un voyage, qui est tout aussi captivant qu’hétéroclite. Le hasard des choses nous amène (pour une fois) au-delà de la vie parisienne, au milieu des vignes sous un soleil du Sud de la France, où nous rencontrons Romy de Lignée Studio qui nous parle de l’importance du temps dans ses créations.

Le temps : matière complexe pour créer

le luminaire d'envion 1000 bouteille Lignée Studio
Luminaire dans la salle des barriques

Notre parisianisme primaire nous interroge sur ce beau lieu de rendez-vous pour parler d’art, de création et de design. Un domaine viticole pour parler design ? Et bien oui, c’est d’ailleurs ici le commencement de toutes choses pour Romy et nous allons le découvrir de la plus belle des manières. Tout d’abord, une odeur qui se dégage du chai en pierre, celle de la douce humidité qui garde le vin et du bois des barriques. Puis, une fois à l’intérieur, cette ancienne des arts décoratifs nous fait partager le cœur de sa création – pas de vin mais de temps – celui qui bonifie, qui vous raconte une histoire et vous fait voyager non pas dans le temps mais les temps : passé, présent et futur.
Et c’est bien cela qui nous a fasciné chez Romy, sa capacité de puiser des formes et des usages dans les souvenirs du passés. Il y a ceux avec son père, où l’intelligence de la main amène spontanéité et caractère dans la réalisation. Mais il y a aussi ce lieu même où nous nous trouvons, surplombé d’une installation lumineuse constituée de près de 1000 bouteilles au dessus de la salle des barriques signée Lignée Studio.

Créer un objet tel un bijou, créer un bijou tel un objet

Questionner l’essence même du bijou, où le porteur n’est plus simplement une personne mais aussi un lieu. Rien d’art décoratif ici, mais par ses luminaires ou bijoux, Romy veut prolonger l’identité d’un  lieu ou de son possesseur. Évidemment rien d’étonnant que cela nous inspire, quand on lui demande comment elle arrive à créer ce lien entre création et destinataire ? Elle nous répond en tout spontanéité « comme vous êtes entrés ici, par le même procédé sensible, olfactif, visuel et sensoriel » . Recréer donc le lien émotionnel avec les objets qui nous entourent pour un utilisation plus juste et plus poétique, un crédo que Beaubleu ne peut qu’acquiescer.

Rappelez-vous la première fois où vous vous êtes retrouvé devant un texte descriptif d’une montre qui vous intéressait. Sacré vocabulaire ! Je vous rassure, nous sommes tous passés par là, donc pas de panique. Pour vous aider dans vos choix ou juste pour votre envie d’en savoir un peu plus sur le vocabulaire horloger, nous vous avons concocté une petite liste des termes que vous serez susceptible de retrouver dans les pages Beaubleu. Bonne découverte du lexique de la montre Beaubleu !

Lexique de la montre Beaubleu : de Balancier à Carrure

Balancier

Le Balancier est l’organe qui régule le mouvement mécanique de votre montre. Il est accouplé au spiral. Ce dernier lui permet de produire un mouvement de va-et-vient parfaitement régulier. C’est ce qu’on appelle l’oscillation, reconnaissable par le fameux « tic-tac » que fait votre montre.

Barillet

Le barillet est une pièce essentielle pour le mouvement du mécanisme. Sans barillet, pas de mouvement et pas de mouvement, pas de montre qui donne l’heure ! Cette pièce est une boîte cylindrique qui renferme le ressort. Il permet d’accumuler l’énergie produite par le ressort pour ensuite la redistribuer aux différents engrenages du mouvement.

Boitier

Aussi appelé « boite » c’est l’élément qui protège le mécanisme de votre montre contre les chocs, l’humidité ou la poussière. Il est composé de différentes parties : le fond de boite, la carrure et la lunette.

Boucle ardillon

Le fermoir d’une montre est un détail qui parait insignifiant, mais il est en fait relativement important. Il en existe différentes sortes : la boucle déployante simple, la boucle déployante papillon et la boucle ardillon. C’est cette dernière qui nous intéresse car c’est celle qui permet de faire tenir votre montre Beaubleu sur votre poignet. Elle est composée d’une boucle et d’une tige métallique, tout comme la boucle de votre ceinture. Ce type de fermoir est utilisé pour nos bracelets en cuir, vous ne le trouverez jamais sur un bracelet en métal. L’avantage de la boucle ardillon est que l’on peut régler la taille du bracelet de façon très précise.

Cadran

Cadran de montre Beaubleu Paris

Le cadran, pièce maitresse de votre montre, est ce que vous voyez en premier quand vous regardez l’heure. Généralement en métal, il affiche des indications diverses telles que les heures, les minutes et secondes.

Calibre

Le calibre fait partie du vocabulaire qu’il faut maitriser quand on veut comprendre et montrer que l’on a une certaine maitrise de l’horlogerie. En réalité ce terme désigne tout simplement le mouvement de la montre.

Carrure

La carrure contient le mouvement, le cadran et les aiguilles. Différents éléments extérieurs y sont aussi fixés, comme les cornes.

Lexique de la montre Beaubleu : de Complication à Spiral

Complication

Vous avez dû le constater, aujourd’hui les montres ne servent plus uniquement à indiquer l’heure et les minutes. Toutes ces autres fonctions sont appelées « complications » en horlogerie et certaines sont particulièrement recherchées par les amateurs de montre. En voici quelques-unes : le calendrier perpétuel, le tourbillon, le chronographe ou les fuseaux horaires.

Cornes

Situées aux extrémités du boitier, elles ont pour fonction d’accrocher le bracelet à la montre. Chez Beaubleu, elles ont la singularité de ne pas faire partie du boitier permettant ainsi d’offrir un design innovant. En effet, elles sont évidées sur toutes leurs longueurs pour donner l’aspect sculptural et bijou à la montre.

Couronne

La couronne est une pièce circulaire généralement crantée, située à 3h sur votre montre, permettant de remonter le mouvement manuellement et de régler l’heure. Elle s’avère être une pièce fragile que l’on manipule avec la montre hors du poignet.

Index

L’index est le marquage des heures, que l’on peut aussi appeler repère temporel. Ces repères ont remplacé au fil du temps les chiffres romains puis arabes (1 à 12 sur le cadran).

Lunette

Élément principal du boitier, elle se trouve au-dessus de la carrure et porte la glace de la montre. Sur certaines montres elle peut être tournante et permet dans ce cas d’indiquer la durée d’un évènement.

Mouvement mécanique

Mouvement automatique Beaubleu B01

Contrairement à une montre à quartz, une montre mécanique fonctionne sans pile. Elle est composée d’un mouvement mécanique qui peut être à remontage manuel ou automatique. Pour votre montre Beaubleu, nous avons choisi un mouvement automatique, il se remonte par les mouvements que vous faites au cours de la journée grâce à un rotor qui tourne autour de son axe.  Cependant il est tout de même nécessaire de la remonter manuellement régulièrement.

Ressort

Le Ressort est la source d’énergie d’une montre. Il s’agit d’un petit ruban en acier qui est enroulé à l’intérieur du barillet.

Spiral

Enfin, le spiral régule le mouvement de la montre en ramenant le balancier en position initiale pour enclencher une nouvelle oscillation. Plus il a une bonne qualité plus la précision de l’heure donnée est importante.

Et voilà le lexique de la montre Beaubleu est terminé. Bien sûr, nous n’avons pas énuméré tout le vocabulaire de l’horlogerie, mais nous pensons que vous êtes à présent armés pour affronter les passionnés d’horlogerie.

Si vous avez des questions, nous serons ravis d’y répondre, alors n’hésitez pas.

En vous souhaitant des heures merveilleuses,

Beaubleu