Dans quelques jours, nous finirons l’assemblage des premières montres de la Collection Union. Malheureusement nous avions dû annoncer un léger retard, mais nous nous sommes activés pour raccourcir au maximum les délais de livraison de vos montres, notamment grâce au service express. Alors avant cette dernière délicate ligne droite, petit retour en arrière lorsque nos horlogers ont récupéré toutes les pièces séparées : cadrans, boitiers, aiguilles, sans oublier les mouvements afin de les assembler et d’en faire vos montres. Aujourd’hui, nous partons du principe que vous avez suivi toutes les étapes de la fabrication de votre montre, donc à présent, que diriez-vous de découvrir comment nous les assemblons ?

Commençons par le commencement, en face de nous, nous avons les différentes pièces nécessaires à cette étape finale.

Production et assemblage montre automatique Collection Union Beaubleu Paris

Phase 1 : Assemblage et réglages du mouvement

Pièce maitresse de la montre, le mouvement est composé d’une centaine de pièces qui une fois assemblées, doivent respecter une précision bien définie. Chaque mouvement doit être gravé avec le logo et nom de la Maison (sur le balancier), vérifié, puis réglé à l’aide raquette de réglage. Une fois cette opération terminée, nous pouvons passer à la pose du cadran.

Beaubleu Paris production et assemblage des montres de la Collection Union avec mouvement automatique

Phase 2 : installer le cadran sur la platine

La première étape de l’assemblage des montres de la Collection Union consiste à ajouter les aiguilles au cadran. Pour se faire, nous plaçons les deux pieds au dos du cadran dans la platine (ici, il ne s’agit pas du matériau mais de la plaque de base qui soutient l’ensemble des composants du mouvement automatique). On place ensuite la tige de remontoir à 3 heures. Il s’agit après de visser les vis au flan de la platine, dans les trous correspondants. Durant cette phase, il faut faire très attention aux pieds du cadran qui sont fragiles, il ne faut surtout pas forcer.

Phase 3 : la pose des aiguilles rondes sur le cadran

Pour cette seconde phase de l’assemblage de la Collection Union, processus délicat, nos horlogers s’arment de toute leur patience, et d’un chasse aiguille. La première étape consiste à aligner l’aiguille des heures bien en face du 12. Ici, la difficulté est de poser l’aiguille proche du cadran, sans pour autant qu’elle touche les index. Ensuite, notre horloger fait plusieurs tours pour vérifier que rien ne l’empêche de tourner.

Pour l’aiguille des minutes, nous répétons la même opération. Il faut qu’elle soit presque collée à l’aiguille des heures (0,2 mm), sans la toucher. La difficulté avec nos aiguilles rondes réside dans son positionnement face au 12 et sans les plier. Puis nous effectuons les tours de vérification comme l’étape précédente.

Pour vérifier le placement des aiguilles, l’horloger les place à 18h. Si les 2 aiguilles sont parfaitement alignées, la pose des aiguilles a été correctement effectuée, et nous pouvons passer à la pose de l’aiguille des secondes. En revanche, si elle n’est pas correctement effectuée, il faut retirer les deux aiguilles à l’aide d’un cache cadran et un chasse-aiguille, indispensable pour éviter les rayures.

Une fois les vérifications faites, il est temps de passer à l’aiguilles des secondes, la plus grandes des aiguilles circulaires. Celle-ci n’est pas dotée d’une pastille à son extrémité contrairement aux deux autres aiguilles, et c’est à ce moment qu’on ressent vraiment toute la concentration de nos horlogers. Il faut la manipuler avec douceur pour ne pas risquer de la plier, et il faut la positionner à sa bonne place. C’est un processus méticuleux car les horlogers doivent faire preuve de délicatesse afin de ne pas endommager l’ensemble.

Production, assemblage et pose des aiguilles rondes sur le cadran de montre de la collection Union Beaubleu Paris dans notre atelier horloger

Lorsque les trois aiguilles circulaires sont impeccablement placées, nous vérifions la propreté du cadran, du boitier et du verre. On enlève les traces de doigt et dernières poussières à l’aide d’un Rodico et d’un chiffon microfibre.

Phase 4 : assemblage

Vous l’aurez compris, avant et après chaque manipulation, il faut nettoyer la pièce car si une poussière est coincée dans un des éléments, il faudrait démonter entièrement la montre.

Ensuite, nous retirons la tige de remontoir et nous plaçons le mouvement automatique dans le boitier. Lors de cette étape, il faut bien faire attention au sens dans lequel le mouvement est positionné. En effet, l’espace qui accueille la tige de remontoir doit être en face des 3h heures. Afin de maintenir le mouvement pour continuer l’assemblage, nous remettons la tige de remontoir, juste après la vérification propreté (encore, et oui il faut bien prendre toutes ces précautions pour éviter des petits problèmes plus tard). Le mouvement automatique est bien propre et il est temps de l’installer dans le boitier sans oublier le cercle d’emboitage qui permet de maintenir le mouvement à sa bonne place. Nous pouvons donc fermer le boitier avec 4 vis dans le fond de boite.

Production et assemble du mouvement automatique de montre de la collection Union Beaubleu Paris dans notre atelier horloger

A présent, il va falloir couper la tige de remontoir à la bonne longueur puis on lime et on y visse la couronne, sans forcer, tout est une question de délicatesse et douceur en horlogerie.

Allez, encore une petite dernière vérification pour les poussières et traces de doigts. Et l’assemblage sera enfin terminé, il ne reste plus qu’à ajouter votre bracelet.

Un bracelet interchangeable avec boucle déployante pour la Collection Union

En parlant de bracelet, faisons une petite parenthèse avant de conclure. Étant équipé d’une pompe flash, il est facilement interchangeable chez vous et sans outil. De plus, pour la première fois, nous proposons les bracelets avec une boucle déployante. Qu’est-ce que ça change ? Pas mal de choses, mais surtout ce type de boucle rend le bracelet plus durable en l’abimant moins étant donné qu’une fois réglé, plus besoin de le toucher. Les boucles déployantes sont assorties au boitier, Or Rose pour l’Audace et l’Olympe et Acier pour les autres modèles.  

C’est donc sur cette note que se termine notre carnet de la production. Vous êtes maintenant fin prêt pour jouer votre rôle d’ambassadeur et connaisseur d’horlogerie. Nous continuerons à partager avec vous toutes les étapes de notre belle aventure et bien sûr si vous avez des questions ou souhaitez des précisions sur certains points, nous nous ferons un plaisir d’y répondre. N’hésitez donc pas à nous contacter via notre formulaire de contact.

A présent, il est temps pour nous d’assurer la fin de l’assemblage et de finir les contrôles avant l’envoi à nos chers nos Ambassadrice et Ambassadeurs (réception avant Septembre).

En vous souhaitant des heures merveilleuses

L’équipe Beaubleu

La production suit son cours. Après les cadrans, puis les boitiers, et les bracelets, nous en arrivons maintenant à la fabrication des aiguilles rondes, signature de la Maison Beaubleu. Dans le style d’une montre, les aiguilles sont des éléments petits mais très important. A vrai dire, elles sont un véritable élément moteur dans notre identité, le point de ponctuation dans l’habillement de nos montres.

Nous avons l’habitude de vous écrire cette série d’articles sous forme de journal de bord, pour la fabrication des aiguilles rondes, nous allons plutôt vous expliquer les différentes étapes en fonction des différents traitements que les aiguilles subiront.

Tout débute donc avec de simples bandes d’acier laminé d’une épaisseur allant de 0,1 mm à 0 ,3 m, la largeur est variable selon les types d’aiguille. Ensuite, nous réalisons les trous pilotes qui permettront de positionner l’aguille lors des passages dans les différentes machines. Toutes ces opérations s’effectuent sur la bande même, de la découpe aux différents traitements de l’acier jusqu’à la couleur ou le traitement SuperLuminova.

Au regard la finesse des pièces et des aléas d’une production en générale, toutes les aiguilles ne seront pas utilisables. En effet, elles doivent correspondre à nos standards de qualité comme leur dimension 0,001 mm près, avec zéro déformation et d’un traitement de couleur sans poussière, rayure ou bulle.

Avant de réaliser les différents traitements des bandes d’acier, nous les divisons en plusieurs lots, chacun correspondant à un traitement de couleur différent : la peinture en spray pour les couleurs mates, le traitement SuperLuminova, le traitement PVD et le traitement pour les aiguilles bleuies.

Les couleurs mates des aiguilles rondes

Concernant le traitement pour obtenir les couleurs mates sur nos aiguilles rondes, nous appliquons plusieurs couches de peinture en spray avec un temps de séchage entre chaque couche posée. Ici, la difficulté est d’obtenir l’épaisseur la plus fine possible et des couches parfaitement lisses, afin de ne pas provoquer de frottement lors de l’assemblage de la montre plus tard.

Chaque mauvais mouvement entraine la perte définitive du lot. Donc avant chaque passage, nous réalisons un test pour s’assurer de la qualité.

Beaubleu collection Union montre automatiques aiguilles rondes

Des aiguilles rondes Beaubleu qui brillent grâce au traitement SuperLuminova

Tout d’abord qu’est-ce qu’une aiguille SuperLuminova ? Il s’agit d’une aiguille qui s’illumine dans l’obscurité grâce à la lumière emmagasinée auparavant, ce qui vous permet de lire l’heure en toute circonstance. Donc la question qui va vous venir en tête maintenant : comment rend-on les aiguilles luminescentes ? Rien de plus simple (ou pas, car nous avons les mêmes risques que pour l’application de la peinture de couleur), il faut appliquer un produit ressemblant à une pâte (non radioactive bien sûr) sur la plaque métallique. Il faut faire très attention à ne pas gaspiller du produit, car il a un coût bien plus important que les autres traitements, du fait de sa rareté.

beaubleu collection union montre automatique aiguilles rondes lminescentes SuperLuminova

Traitement PVD

Pour le traitement PVD, il s’agit de teinter directement la matière en profondeur en plongeant les pièces dans un bain. Ainsi, nous obtenons un effet durable et une couleur identique au boitier pour l’Olympe et l’Audace.

Les aiguilles bleuies, une technique spéciale nécessitant un savoir-faire horloger minutieux

Le processus de bleuissement des aiguilles en acier est différent du processus d’application d’une couleur. Des lots d’une dizaine d’aiguilles sont chauffés pendant quelques minutes dans des fours d’une très grande précision. Le fait de les chauffer à une certaine température permet la formation un film d’oxyde.

Si vous voulez en savoir plus, direction un article que nous avons consacré, il y a quelques temps, à cette technique de coloration.

Beaubleu montre automatique aux aiguilles rondes Intrepide Blanc Albatre avec cornes en acier

Découpage et finitions

Après le découpage par étampage, les aiguilles rondes Beaubleu sont finalement isolées de la bande et manipulées individuellement à l’aide d’une pince brucelles.

Cependant, le découpage n’est pas l’étape finale, bien au contraire. Une succession d’étapes s’enchainent pour donner la forme définitive de nos aiguilles. Elles sont entrecoupées de séances de lavage et de polissage afin d’éliminer les impuretés.

Enfin, avant d’être ajoutées à la montre, les aiguilles circulaires sont minutieusement contrôlées, qu’il s’agisse de la taille, de la forme ou des couleurs, elles doivent être impeccable afin de ne pas interagir avec d’autres éléments du cadran.

Le défi ici est d’avoir à la fois des aiguilles parfaitement plates et suffisamment légères, pour des raisons de portance, mais assez solides pour ne pas se plier et risquer de toucher les autres aiguilles.

Ainsi s’achève l’avant-dernière partie de notre journal de bord, ensuite nous procèderons à l’assemblage. Le mouvement Miyota 9015, décoré du logo « Beaubleu », y sera ajouté puis nous effectuerons tous les tests et vérifications nécessaires. Il ne manquera plus que la touche finale, les bracelets et leur boucle déployante, nouveauté qui apporte à la fois confort, élégance et sécurité pour la Collection Union !

Nous avons tous, enfin presque tous, repris le chemin du travail, la vie reprend petit à petit, et ainsi, depuis maintenant quelques semaines, la production des montres de la Collection Union a commencé. Cet article sera le premier d’une petite série que nous tiendrons, tel un journal de bord afin que vous puissiez suivre jour après jour, avec nous, le processus de fabrication et les différentes étapes ; des cadrans aux bracelet en passant par le boitier et nos aiguilles rondes.

Aujourd’hui nous allons vous parler des cadrans. À l’origine, il s’agit d’une simple plaque de métal, qui va rapidement se retrouver au centre de l’attention. Si nous considérons le boitier comme le corps de la montre, le cadran en est donc le visage délicat. C’est le premier élément qui va attirer votre oeil, il est alors important de le réaliser dans les règles de l’art avec une qualité irréprochable. Oui, vous avez bien lu, nous avons dit le mot « art ». Attention, la fabrication de cadran est loin d’être une sous-catégorie de l’horlogerie, il exige un certain savoir-faire car si le cadran doit être à la fois beau et lisible il est aussi réalisé avec une précision extrême. Il est le support de nombreux éléments tels que les indexes, les décorations ou simplement les inscriptions. De plus, pour que les aiguilles glissent correctement dessus, sans risquer de toucher le verre qui les recouvrent ou les autres pièces du cadran, chaque mesure doit être effectuée au centième de millimètre près.

Pour nos montres, la difficulté supplémentaire va être le cadran incurvé, qui demande un savoir-faire et une technique unique.

15 avril 2020

Premier jour de la production. L’excitation est à son comble, après des semaines de campagne de précommande et l’incertitude à laquelle nous avons tous fait face à cause du contexte compliqué engendré par le COVID-19, nous commençons finalement le découpage de la plaque d’acier qui deviendra un cadran plat ou incurvé. Il s’agit ici de réaliser le contour extérieur et le contour central où se logera le canon du mouvement. Le canon accueillera par la suite nos fameuses aiguilles circulaires. Le processus de découpe s’arrête ici pour le cadran plat, en revanche, pour le cadran incurvé, il va falloir sculpter une plaque d’acier plus épaisse afin de lui donner sa forme en « cuvette ».

20 avril 2020

Ce jour-là, nous avons soudé les pieds aux cadrans. Ces pieds vont se clipper sur le mouvement afin de positionner le cadran pour les opérations suivantes et l’assemblage final.

25 avril 2020

Ce mercredi, les choses sérieuses commencent. A l’aide d’un papier abrasif, nous allons adoucir la plaque de métal. Cette étape va permettre de supprimer les résidus d’usinage, pour poncer la surface par la suite, et enfin la préparer au polissage.

Directement après ces étapes de préparation du cadran, avant le laquage et le vernissage, il faut polir correctement la plaque afin d’obtenir une surface parfaitement lisse pour enlever les micro-rayures. Cette étape du processus est très méticuleuse, on établit les bases pour les pièces de qualité afin de limiter les problèmes qui peuvent être rencontrés par la suite (car bien sûr, il y a toujours des problèmes de dernière minute qui arrivent…).

Les cadrans incurvés bleus et verts en cours de fabrication pour les montres automatiques aux aiguilles rondes de la Collection Union par Beaubleu

27 avril 2020

Les cadrans ont maintenant leur forme voulue, ils sont polis et prêts à recevoir leur première couche de laque pour les cadrans incurvés et de vernis pour les cadrans plats.  Nous entamons ici l’étape finale de la fabrication des cadrans, mais surtout très délicate.

Qu’il s’agisse de la laque ou du vernis, le processus reste le même, mais le rendu est différent, comme vous pouvez le constater sur les photos ou lors des présentations de découverte de la Collection Union. Afin d’éviter que des particules de poussière ou de pollution vienne s’installer sur le cadran, nous l’isolons dans une cabine spéciale avec des conditions très strictes. Nos standards de propreté sont élevés, toujours dans un souci de qualité. Ensuite, le vernis est donc appliqué avec soin, puis nous le laissons sécher et adhérer à la plaque de métal avant de rajouter une seconde couche pour obtenir nos fameuses couleurs velours. Généralement une laque s’applique sur une surface plate et ainsi il est facile de maitriser l’épaisseur des différentes couches à poser. Sur nos cadrans incurvés l’opération est plus compliquée et nécessite une technique spéciale qui est une recette secrète de la Maison !

Les cadrans incurvés bleus et verts et plats bleus blanc et noirs en cours de fabrication pour les montres automatiques aux aiguilles rondes de la Collection Union par Beaubleu

7 mai 2020

Nos cadrans s’habillent dorénavant de leur couleur velours. Il est donc temps de s’attarder sur les derniers détails, mais pas les moindres. Commençons par le décalque, il s’agit ici d’ajouter les inscriptions devant apparaître sur la surface. Que ce soit sur les cadrans plats ou incurvés, vous retrouverez toujours les trois mêmes inscriptions, à différents endroits bien sûr, « Beaubleu Paris », « automatique » et « création parisienne ». Ce processus de tampographie est réalisé dans une salle blanche pour de nouveau éviter l’incruste de particules de poussière et pollution. Une question vous vient surement en tête, mais qu’est-ce que la tampographie ? Il s’agit d’une technique de tampon. Un outil en forme de poire récupère l’inscription à l’encre sur une surface gravée puis la déplace sur le cadran en une fois afin de réaliser une inscription nette et précise.

12 mai 2020

Nous ne tenons plus en place, ce jour-ci nous avons avons inséré les indexes. Apposé les indexes qui sont sous forme d’applique nécessite encore une technique différente. Il faut appliquer ces éléments minutieusement à leur place réservée sur le cadran. Ainsi elles créent un effet de relief qui accentue les contrastes du cadran et ainsi de la montre. Et vous le savez, tout est histoire de contraste avec les montres Beaubleu !

20 mai 2020

C’est le moment du contrôle qualité, étape importante car elle détermine les pièces qui pourront être utilisées et celles qui présentent des défauts.

27 mai 2020

Suite au contrôle qualité des cadrans, des défauts ont été décelés sur 4% des pièces. Ces défauts, non visibles à l’œil nu sont, le plus souvent, des micropoussières entre le vernis et la plaque de métal ou des microbulles dans la tampographie. Ils entrainent donc la mise à l’écart de ces pièces afin de les refaire en recommençant du début. Par ce processus, nous installons un standard de qualité pour le choix des pièces, et donc pour les pièces finales.

C’est ainsi que prend fin la première partie de notre journal de bord de la production de la Collection Union. Dans le prochain article, nous vous détaillerons la fabrication des boitiers, qui requiert un savoir-faire différent, mais tout aussi passionnant.

Rappelez-vous la première fois où vous vous êtes retrouvé devant un texte descriptif d’une montre qui vous intéressait. Sacré vocabulaire ! Je vous rassure, nous sommes tous passés par là, donc pas de panique. Pour vous aider dans vos choix ou juste pour votre envie d’en savoir un peu plus sur le vocabulaire horloger, nous vous avons concocté une petite liste des termes que vous serez susceptible de retrouver dans les pages Beaubleu. Bonne découverte du lexique de la montre Beaubleu !

Lexique de la montre Beaubleu : de Balancier à Carrure

Balancier

Le Balancier est l’organe qui régule le mouvement mécanique de votre montre. Il est accouplé au spiral. Ce dernier lui permet de produire un mouvement de va-et-vient parfaitement régulier. C’est ce qu’on appelle l’oscillation, reconnaissable par le fameux « tic-tac » que fait votre montre.

Barillet

Le barillet est une pièce essentielle pour le mouvement du mécanisme. Sans barillet, pas de mouvement et pas de mouvement, pas de montre qui donne l’heure ! Cette pièce est une boîte cylindrique qui renferme le ressort. Il permet d’accumuler l’énergie produite par le ressort pour ensuite la redistribuer aux différents engrenages du mouvement.

Boitier

Aussi appelé « boite » c’est l’élément qui protège le mécanisme de votre montre contre les chocs, l’humidité ou la poussière. Il est composé de différentes parties : le fond de boite, la carrure et la lunette.

Boucle ardillon

Le fermoir d’une montre est un détail qui parait insignifiant, mais il est en fait relativement important. Il en existe différentes sortes : la boucle déployante simple, la boucle déployante papillon et la boucle ardillon. C’est cette dernière qui nous intéresse car c’est celle qui permet de faire tenir votre montre Beaubleu sur votre poignet. Elle est composée d’une boucle et d’une tige métallique, tout comme la boucle de votre ceinture. Ce type de fermoir est utilisé pour nos bracelets en cuir, vous ne le trouverez jamais sur un bracelet en métal. L’avantage de la boucle ardillon est que l’on peut régler la taille du bracelet de façon très précise.

Cadran

Cadran de montre Beaubleu Paris

Le cadran, pièce maitresse de votre montre, est ce que vous voyez en premier quand vous regardez l’heure. Généralement en métal, il affiche des indications diverses telles que les heures, les minutes et secondes.

Calibre

Le calibre fait partie du vocabulaire qu’il faut maitriser quand on veut comprendre et montrer que l’on a une certaine maitrise de l’horlogerie. En réalité ce terme désigne tout simplement le mouvement de la montre.

Carrure

La carrure contient le mouvement, le cadran et les aiguilles. Différents éléments extérieurs y sont aussi fixés, comme les cornes.

Lexique de la montre Beaubleu : de Complication à Spiral

Complication

Vous avez dû le constater, aujourd’hui les montres ne servent plus uniquement à indiquer l’heure et les minutes. Toutes ces autres fonctions sont appelées « complications » en horlogerie et certaines sont particulièrement recherchées par les amateurs de montre. En voici quelques-unes : le calendrier perpétuel, le tourbillon, le chronographe ou les fuseaux horaires.

Cornes

Situées aux extrémités du boitier, elles ont pour fonction d’accrocher le bracelet à la montre. Chez Beaubleu, elles ont la singularité de ne pas faire partie du boitier permettant ainsi d’offrir un design innovant. En effet, elles sont évidées sur toutes leurs longueurs pour donner l’aspect sculptural et bijou à la montre.

Couronne

La couronne est une pièce circulaire généralement crantée, située à 3h sur votre montre, permettant de remonter le mouvement manuellement et de régler l’heure. Elle s’avère être une pièce fragile que l’on manipule avec la montre hors du poignet.

Index

L’index est le marquage des heures, que l’on peut aussi appeler repère temporel. Ces repères ont remplacé au fil du temps les chiffres romains puis arabes (1 à 12 sur le cadran).

Lunette

Élément principal du boitier, elle se trouve au-dessus de la carrure et porte la glace de la montre. Sur certaines montres elle peut être tournante et permet dans ce cas d’indiquer la durée d’un évènement.

Mouvement mécanique

Mouvement automatique Beaubleu B01

Contrairement à une montre à quartz, une montre mécanique fonctionne sans pile. Elle est composée d’un mouvement mécanique qui peut être à remontage manuel ou automatique. Pour votre montre Beaubleu, nous avons choisi un mouvement automatique, il se remonte par les mouvements que vous faites au cours de la journée grâce à un rotor qui tourne autour de son axe.  Cependant il est tout de même nécessaire de la remonter manuellement régulièrement.

Ressort

Le Ressort est la source d’énergie d’une montre. Il s’agit d’un petit ruban en acier qui est enroulé à l’intérieur du barillet.

Spiral

Enfin, le spiral régule le mouvement de la montre en ramenant le balancier en position initiale pour enclencher une nouvelle oscillation. Plus il a une bonne qualité plus la précision de l’heure donnée est importante.

Et voilà le lexique de la montre Beaubleu est terminé. Bien sûr, nous n’avons pas énuméré tout le vocabulaire de l’horlogerie, mais nous pensons que vous êtes à présent armés pour affronter les passionnés d’horlogerie.

Si vous avez des questions, nous serons ravis d’y répondre, alors n’hésitez pas.

En vous souhaitant des heures merveilleuses,

Beaubleu