Dans quelques jours, nous finirons l’assemblage des premières montres de la Collection Union. Malheureusement nous avions dû annoncer un léger retard, mais nous nous sommes activés pour raccourcir au maximum les délais de livraison de vos montres, notamment grâce au service express. Alors avant cette dernière délicate ligne droite, petit retour en arrière lorsque nos horlogers ont récupéré toutes les pièces séparées : cadrans, boitiers, aiguilles, sans oublier les mouvements afin de les assembler et d’en faire vos montres. Aujourd’hui, nous partons du principe que vous avez suivi toutes les étapes de la fabrication de votre montre, donc à présent, que diriez-vous de découvrir comment nous les assemblons ?

Commençons par le commencement, en face de nous, nous avons les différentes pièces nécessaires à cette étape finale.

Production et assemblage montre automatique Collection Union Beaubleu Paris

Phase 1 : Assemblage et réglages du mouvement

Pièce maitresse de la montre, le mouvement est composé d’une centaine de pièces qui une fois assemblées, doivent respecter une précision bien définie. Chaque mouvement doit être gravé avec le logo et nom de la Maison (sur le balancier), vérifié, puis réglé à l’aide raquette de réglage. Une fois cette opération terminée, nous pouvons passer à la pose du cadran.

Beaubleu Paris production et assemblage des montres de la Collection Union avec mouvement automatique

Phase 2 : installer le cadran sur la platine

La première étape de l’assemblage des montres de la Collection Union consiste à ajouter les aiguilles au cadran. Pour se faire, nous plaçons les deux pieds au dos du cadran dans la platine (ici, il ne s’agit pas du matériau mais de la plaque de base qui soutient l’ensemble des composants du mouvement automatique). On place ensuite la tige de remontoir à 3 heures. Il s’agit après de visser les vis au flan de la platine, dans les trous correspondants. Durant cette phase, il faut faire très attention aux pieds du cadran qui sont fragiles, il ne faut surtout pas forcer.

Phase 3 : la pose des aiguilles rondes sur le cadran

Pour cette seconde phase de l’assemblage de la Collection Union, processus délicat, nos horlogers s’arment de toute leur patience, et d’un chasse aiguille. La première étape consiste à aligner l’aiguille des heures bien en face du 12. Ici, la difficulté est de poser l’aiguille proche du cadran, sans pour autant qu’elle touche les index. Ensuite, notre horloger fait plusieurs tours pour vérifier que rien ne l’empêche de tourner.

Pour l’aiguille des minutes, nous répétons la même opération. Il faut qu’elle soit presque collée à l’aiguille des heures (0,2 mm), sans la toucher. La difficulté avec nos aiguilles rondes réside dans son positionnement face au 12 et sans les plier. Puis nous effectuons les tours de vérification comme l’étape précédente.

Pour vérifier le placement des aiguilles, l’horloger les place à 18h. Si les 2 aiguilles sont parfaitement alignées, la pose des aiguilles a été correctement effectuée, et nous pouvons passer à la pose de l’aiguille des secondes. En revanche, si elle n’est pas correctement effectuée, il faut retirer les deux aiguilles à l’aide d’un cache cadran et un chasse-aiguille, indispensable pour éviter les rayures.

Une fois les vérifications faites, il est temps de passer à l’aiguilles des secondes, la plus grandes des aiguilles circulaires. Celle-ci n’est pas dotée d’une pastille à son extrémité contrairement aux deux autres aiguilles, et c’est à ce moment qu’on ressent vraiment toute la concentration de nos horlogers. Il faut la manipuler avec douceur pour ne pas risquer de la plier, et il faut la positionner à sa bonne place. C’est un processus méticuleux car les horlogers doivent faire preuve de délicatesse afin de ne pas endommager l’ensemble.

Production, assemblage et pose des aiguilles rondes sur le cadran de montre de la collection Union Beaubleu Paris dans notre atelier horloger

Lorsque les trois aiguilles circulaires sont impeccablement placées, nous vérifions la propreté du cadran, du boitier et du verre. On enlève les traces de doigt et dernières poussières à l’aide d’un Rodico et d’un chiffon microfibre.

Phase 4 : assemblage

Vous l’aurez compris, avant et après chaque manipulation, il faut nettoyer la pièce car si une poussière est coincée dans un des éléments, il faudrait démonter entièrement la montre.

Ensuite, nous retirons la tige de remontoir et nous plaçons le mouvement automatique dans le boitier. Lors de cette étape, il faut bien faire attention au sens dans lequel le mouvement est positionné. En effet, l’espace qui accueille la tige de remontoir doit être en face des 3h heures. Afin de maintenir le mouvement pour continuer l’assemblage, nous remettons la tige de remontoir, juste après la vérification propreté (encore, et oui il faut bien prendre toutes ces précautions pour éviter des petits problèmes plus tard). Le mouvement automatique est bien propre et il est temps de l’installer dans le boitier sans oublier le cercle d’emboitage qui permet de maintenir le mouvement à sa bonne place. Nous pouvons donc fermer le boitier avec 4 vis dans le fond de boite.

Production et assemble du mouvement automatique de montre de la collection Union Beaubleu Paris dans notre atelier horloger

A présent, il va falloir couper la tige de remontoir à la bonne longueur puis on lime et on y visse la couronne, sans forcer, tout est une question de délicatesse et douceur en horlogerie.

Allez, encore une petite dernière vérification pour les poussières et traces de doigts. Et l’assemblage sera enfin terminé, il ne reste plus qu’à ajouter votre bracelet.

Un bracelet interchangeable avec boucle déployante pour la Collection Union

En parlant de bracelet, faisons une petite parenthèse avant de conclure. Étant équipé d’une pompe flash, il est facilement interchangeable chez vous et sans outil. De plus, pour la première fois, nous proposons les bracelets avec une boucle déployante. Qu’est-ce que ça change ? Pas mal de choses, mais surtout ce type de boucle rend le bracelet plus durable en l’abimant moins étant donné qu’une fois réglé, plus besoin de le toucher. Les boucles déployantes sont assorties au boitier, Or Rose pour l’Audace et l’Olympe et Acier pour les autres modèles.  

C’est donc sur cette note que se termine notre carnet de la production. Vous êtes maintenant fin prêt pour jouer votre rôle d’ambassadeur et connaisseur d’horlogerie. Nous continuerons à partager avec vous toutes les étapes de notre belle aventure et bien sûr si vous avez des questions ou souhaitez des précisions sur certains points, nous nous ferons un plaisir d’y répondre. N’hésitez donc pas à nous contacter via notre formulaire de contact.

A présent, il est temps pour nous d’assurer la fin de l’assemblage et de finir les contrôles avant l’envoi à nos chers nos Ambassadrice et Ambassadeurs (réception avant Septembre).

En vous souhaitant des heures merveilleuses

L’équipe Beaubleu