Vous les connaissez. Vous les avez aimés. Ils sont de retour. En 2019, nous vous avions présenté les bracelets en cuir patiné français signés Beaubleu. Aujourd’hui, nous avons décidé de les rééditer en trois teintes qui s’accordent avec votre montre, évidemment.

Collection de bracelets en cuir patiné Beaubleu faits-main en France en édition limitée pour montre automatique

L’artisanat français au cœur de nos bracelets en cuir patiné français

Après une année 2020 remplie, nous avons voulu créer des liens plus forts avec nos artisans et soutenir l’artisanat français en proposant une nouvelle version de nos bracelets en cuir patiné français. Le plus ? Chaque bracelet est soigneusement fabriqué à Besançon, berceau de l’horlogerie – rien que ça.

Tout commence à l’atelier, une invitation à voyager, où chaque odeur de cuir, d’huile des machines, le bois des établis vous transporte dans ce pays tant rêver : l’Artisanat.

Presque religieusement, nous suivons Thomas, empoignant au passage une pièce de cuir non teintée afin  d’y  façonner, avec minutie, un bracelet. A l’aide d’un couteau, l’artisan s’adonne à un travail minutieux en découpant les deux lamelles de cuir. Il répète ensuite la manœuvre avec un cuir qui sera en contact avec la peau. Après cette phase de découpage, nous passons à l’assemblage où un renfort vient s’intercaler entre les peaux pour lui donner rigidité et maintien. Après avoir coller ces trois couches, nous venons coudre les pièces entre elles, puis fileter à la main les contours du bracelet.

Nous terminons cette fabrication par plusieurs couches de teintures sur la tranche du bracelet  à l’aide d’une gomme qui vient la protéger contre l’usure précoce du cuir. Enfin et pour illustrer cette première étape, nous embossons à chaud l’inscription “handmade” et le logo de la Maison.

Les bracelets en cuir naturel sont désormais prêts à s’habiller de leurs patines.

Des bracelets en cuir aux personnalités uniques

Dès lors que la fabrication des bracelets à Besançon terminée, nous les réceptionnons à l’atelier Beaubleu pour y réaliser la patine. 

Avant toute chose, patiner un cuir consiste à réaliser manuellement l’aspect vieilli dont seul le temps a le secret. Pour ce faire, nous allons modeler cette usure par l’application successive de teinture à l’aide de plusieurs pinceaux.

Dans un premier temps, nous passons une première couche de teinture, dite “clair” (un vert émeraude par exemple) sur l’ensemble du bracelet. Après avoir laissé sécher le cuir, nous allons le brosser avec très peu de teinture, mais cette fois-ci avec une teinte dite “sombre” (vert Racing, dans cet exemple). C’est par l’accumulation de ce brossage que la patine va prendre forme, en veillant à obtenir un dégradé doux et réaliste ; sombre au bord du bracelet et plus clair en son centre, comme si vous l’aviez porté.

Après une heure de séchage, la patine est terminée et il ne nous reste qu’à appliquer de la crème afin de révéler le travail, faire briller le cuir et le protéger des tâches lors vos soirées endiablées.

De toute évidence, ce travail 100% réalisé à la main rend chaque réalisation unique ; dépendant de la gestuelle, de l’humeur ou encore l’intensité des mouvements de l’artisan, chaque imperfection devient alors une marque de distinction.

Cette coquetterie à l’approche des beaux jours viendra souligner votre style avec délicatesse et élégance.

Pour information, les précommandes commencent le 22 avril avec seulement 20 pièces par modèle (Vert, Bleu et Cognac). Pour toutes questions, n’hésitez pas à nous contacter sur le chat ou via nos réseaux sociaux.

En vous souhaitant des heures merveilleuses.

L’équipe Beaubleu

Les montres de la Collection Union sont toujours en cours de production, mais en parallèle nous nous occupons d’un tout autre détail. Depuis qu’elles sont passées de la poche au poignet, les montres ont besoin de bracelets s’enroulant à votre poignet.

Notre Collection Union est donc proposée avec trois bracelets en cuir, bleu, noir ou vert, dont les détails exotiques, révèlent une véritable personnalité aux montres. Notre particularité ? Chaque bracelet est fabriqué à la main, il est ainsi rendu vraiment unique (on a presque envie de dire unique au monde).

16 juin 2020

La fabrication de nos bracelets a commencé. Les peaux sont achetées brutes, puis préparées et tannées sur place. Comment ça se passe ? Les peaux vont subir différents traitements, réalisés par des machines spécifiques (et traditionnelles).  Ces machines sont indispensables pour l’affinage de la peau et son tannage.

Bien sûr comme pour chaque élément de la montre, certaines pièces de cuir n’ont pas la qualité nécessaire à la réalisation de nos bracelets, il faut donc les enlever définitivement de la chaine de production. L’équipe s’affaire donc à déceler les rayures et tâches sur les peaux pour garder uniquement les pièces de la meilleure qualité.

Après avoir sélectionné les pièces que nous utiliserons pour faire les bracelets, il faut teindre les peaux pour obtenir les couleurs de nos bracelets : vert, bleu et vert. Ensuite, il s’agira de réaliser les détails alligator, pour les bracelet noir et bleu, et téju pour le bracelet vert.

Lorsque nous avons les couleurs et détails souhaités, les peaux sont polies afin d’obtenir la meilleure finition possible et protéger durablement le cuir.

24 juin 2020

Une fois les cuirs rangés, nous entamons la découpe des peaux dans les meilleures parties ainsi nous obtiendrons les différents éléments qui vont constituer le bracelet.

Si vous ne le saviez pas, un bracelet se compose d’une peau minutieusement sélectionnée sur le dessus et d’une doublure en cuir impérativement traitée pour être biocompatible (hypoallergénique entre autres). Entre ces deux lamelles de cuirs, nous plaçons un renfort indéchirable afin de rendre le bracelet, non seulement plus confortable, mais aussi plus durable dans le temps face à l’usage quotidien. Ces trois éléments sont donc tout d’abord collés, puis cousus individuellement à la main.

Afin de réaliser des coutures ton sur ton solides, nos artisans du cuir se servent du point sellier. Il s’agit ici d’avoir une aiguille à chaque extrémité du fil, puis on fait passer alternativement un fil au-dessus et un fil en dessous à chaque point.

La touche finale est l’application (à la main toujours) d’une résine de couleur afin de protéger la tranche du cuir. Pour les bracelets bleus et verts, nous avons choisi une résine d’une couleur bleu azur, pour un contraste toujours plus prononcé.

30 juin 2020

A présent, il faut faire une découpe dans le bracelet afin de pouvoir insérer la pompe flash. Elle vous permettra ainsi de changer votre bracelet plus facilement chez vous, sans outil.

Bien sûr ce processus de fabrication du bracelet se conclut par un contrôle qualité avant de les recevoir à l’Atelier, où ils seront ensuite ajoutés aux montres quand celles-ci seront assemblées, selon les choix que vous avez faits.