« Une brève histoire du temps » – Les Premiers outils

inspiration beaubleu survolte aiguilles rondes Beaubleu

L’Homme a besoin de mesurer le temps pour administrer son quotidien, appréhender son environnement. Au cours de son évolution, il a réussi à confectionner des outils permettant de contrôler ce temps en fonction de ses besoins. Optimiser les récoltes agricoles, consolider les structures sociales et gérer les échanges commerciaux. Mais alors, quels sont ces outils qui ont permis à l’Homme de diviser sa journée en 24 heures ?

Les premiers outils pour mesurer le temps : du cadran solaire jusqu’au sablier

Âgés de plus de 5000 ans, les premiers cadrans solaires déployés par l’homme sont les obélisques. Le cadran solaire permet de mesurer le temps grâce à l’ombre projetée d’un petit bâton sur la surface du cadran. Ce petit objet est appelé gnomon. Correctement construit, un cadran solaire peut mesurer le temps avec une précision remarquable. Mais cet outil à ses limites : il est inutilisable quand le soleil se couche.
L’homme a su faire preuve d’ingéniosité pour pallier ce problème. En passant par la bougie, la montre à eau et au sablier. Ce dernier était très utilisé par les marins au 14e siècle pour calculer le temps sur une période prédéterminée. Contrairement à ses paires, le sablier n’était pas altéré par son environnement et se transportait facilement.

Les premières Horloges Mécaniques

C’est au début du 11e siècle que la première horloge mécanique voit le jour des mains du pape Sylvester II. Sa création se répand rapidement et devient populaire au cours du 14e siècle dans toute l’Europe. Ces horloges, du fait de leurs tailles, étaient placées sur les cathédrales et les églises.
En s’appuyant sur les travaux de Galilée, Christian Huygens construira la première horloge à pendule qui améliora la précision des horloges existantes. On doit à Peter Henlein la première montre portable, qui apparaît au 16e siècle. Cette innovation est le début d’une révolution dans l’industrie de l’horlogerie qui débouchera, par la suite, sur les précieux garde-temps que l’ont connaît.

L’horloge solaire régissait le rythme de la cité puis l’horloge celui du le foyer, les temps modernes ont produit par la suite : la montre. L’outil devient un bijou, il ne s’agit plus de porter le temps au poignet mais de lui donner sa personnalité. Une fois de plus, vous voilà donc équipé pour pavaner devant vos amis sur l’horlogerie et les origines de Beaubleu.

 

Galileo, inspirations pour le travail des aiguilels rondes Beaubleu
Galileo et carnet de croquis – Travil sur les aiguilles rondes Beaubleu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *